Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 janvier 2005

LES VOEUX DU MAIRE 2005

medium_img021.3.jpgLe 8 janvier dernier, Pierre Blondan maire de Comblanchien, entouré de son conseil municipal, recevait la population du village, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux, une coutume bien rôdée depuis plus de vingt ans ;Etaient présents également, Pierre-_Alexandre Privolt, Conseiller général, maire de Villers la Faye, un représentant de la Gendarmerie, les dirigeants des entreprises locales, et le Père Frot, curé du secteur.
Avant de faire le point sur l’année écoulée, et se propulser dans l’avenir, une minute de silence était observée, à la mémoire des victimes du raz de marée, hors du commun, qui a frappé l’Asie du Sud-Est, fin décémbre.
L’année 2004 a été riche en évènements manifestations, et travaux en tout genre. En ce qui concerne l’Etat-Civil, on enregistre huit naissances, deux mariages et deux décès.
La rentrée scolaire s’est effectuée dans de bonnes conditions, sous la direction, désormais de monsieur Xénard, remplaçant monsieur Auffret, qui a fait valoir ses droits à la retraite, ainsi que son épouse, après 34 ans, selon la formule consacrée, et les mots ne sont pas trop forts, « de bons et loyaux services »
La cantine-garderie, en collaboration avec Corgoloin, organisation complémentaire à l’école, fonctionne depuis deux ans, sous la direction de Marie-Claire Remillet. Sa fréquentation est en hausse de 30%, et le premier magistrat d’encourager les jeunes ménages à continuer les inscriptions de leurs enfants à cet organisme qui est prêt à assurer un maximum de services aux familles.
Les travaux suivants ont été effectués : ravalement de la façade extérieur de la salle des fêtes, rénovation du chemin de la Brique, mise en enrobé de la rue des Argillières, rénovation de la salle où les petits de la maternelle font la sieste.
Le maire annonce aussi qu’une commission locale d’informations et de concertation, réunissant, riverains, viticulteurs, entreprises de concassage, et certains membres du conseil municipal a été créée, pour lutter efficacement contre les effets nuisibles de la poussière. Un système d’aspiration efficace devrait y remédier dès le mois de mars prochain.
Des remerciements et félicitations sont adressés aux organisateurs de l’exposition sur la nuit du 21 août 1944, manifestation qui s’est déroulée dans le cadre du 60° anniversaire des combats de la Libération.
En 2004, des communautés de communes se sont mises en place dans notre région. Celle du canton de Nuits Saint Georges s’avère laborieuse, et le maire Pierre Blondan, à l’instar des maires d’autres petites communes, est fort mécontent du taux élevé de représentativité de la ville centre, Nuits Saint Georges, mais, laissons lui la parole, ce sera, selon lui, son « coupe de gueule » :
« Enfin 2004, devait être un lieu d’aboutissement de deux ans de travail pour créer une communauté de communes, riche en projets, du moins, je le croyais. Une communauté de communes, pour moi, est un regroupement de communes, je le voyais comme une entité, comme un bassin de vie, avec des projets, se mettre autour d’une table, et réfléchir à un certain nombre de projet si possible d’un intérêt communautaire, en discuter, en débattre, du moins je le croyais. Aujourd’hui, en fait, le conseil communautaire est constitué de 51 membres, dont 23 sont conseillers municipaux à Nuits ; en pourcentage cela représente 45% de représentativité de la ville centre. Le bureau élu récemment, certes, est composé de membres proposés par le président, maire de la ville centre. Je ne manquerai pas, à l’avenir, avec quelques maires de petites communes comme moi, de vous informer des orientations fixées par l’organe délibérant et du travail accompli »
Pour en terminer avec l’année 2004 , la bienvenue est souhaitée aux 32 nouveaux habitants de la commune, à qui l’on souhaite une bonne intégration dans notre collectivité, et qui ont pris, grâce à OPH 21, possession de leur logement le 1° décembre, route de Corgoloin, portant la population du village à plus de 700 habitants !
Pour 2005, les projets suivants devraient voir le jour : aménagement des abords de la RN 74, avec, espérons le, le concours de la DDE, et une prise en charge par l’Etat d’une partie des travaux, réfection de la toiture, qui date de 50 ans, des quatre logements communaux situés RN 74, et dont le sympathique Jojo Colle en est le dévoué et bénévole gardien, électrification du chemin des fourches et de la rue des Argillières, grâce à une subvention de SICECO.
Et voici maintenant l’heure des remerciements. Ceux-ci sont d’abord adressés aux conseillers municipaux, et aux trois adjoints, hommes et femmes, le symbole de la parité qui permet des échanges de vues différents, mais constructifs.
Remerciements aux employés de la commune, et plus particulièrement à l’homme à tout faire, de la maçonnerie à la peinture, en passant par le fleurissement, et cet homme, c’est bien sûr Jean-Pierre Bernard qui s’est classé, s’il vous plait, 2° meilleur jardinier de la Côte d’Or sur 60 candidats !Quant on vous le dit ! La secrétaire de mairie, Carole, absente ce soir pour maladie, n’est pas oubliée, et Pierre Blondan exprime toute sa satisfaction pour le travail accompli par ces deux employés, avec qui, il passe un maximum de temps.
medium_img019.4.jpgmedium_img020.5.jpgmedium_img022.jpgDes remerciements sont adressés à madame Guillou, professeur d’arts plastiques, qui participe avec les enfants à la décoration du village, décor changeant selon les saisons. Bon courage lui est souhaité, pour assister son mari dans la souffrance.
Les associations sont également remerciées pour le dynamisme dont elles font preuve lors des différentes manifestations, et plus particulièrement , l’Association des écoles, que préside l’incontournable Daniel Champy. L’AEC, c’est l’ organisation d’un loto, du carnaval avec défilé de chars, un concours de pétanque, un vide-greniers, hallowen, et surtout… le marché de Noël, l’un des plus important du canton !
Merci également aux entreprises qui oeuvrent toute l’année pour le compte de la collectivité, et à toute l’assistance venue nombreuse ce soir à qui Pierre Blondan et le Conseil municipal présentent leurs vœux les plus chaleureux pour 2005.
Le maire présente ensuite, sous les applaudissements, Pierre-Alexandre Privolt, le nouveau conseiller général, élu en mars dernier « C’est quelqu’un d’important dans le canton, qu’il faut savoir choyer, soigner »… ! Pierre- Alexandre Privolt remercie le maire de l’avoir invité, et considère que ces moments festifs sont aussi, pour un conseiller général, des relations d’amitié, qui font passer au second rang, les relations traditionnelles d’argent ou relations officielles. Il informe l’assistance du vote du budget 2005, et que malgré les nouvelles compétences « récupérées » par le Conseil général, souhaite que les impôts n’augmentent que très peu , mais ne peut l’affirmer avec certitude. Renouvelant sa satisfaction d’être ce soir à Comblanchien, commune débordant d’énergie, présidée par un maire portant haut les couleurs du village, il présente à l’assistance ses meilleurs vœux.
Cette année encore, deux jeunes filles du village, Manon Burgat et Pauline Dubusse, en classe de 4° au collège de Nuits-Saint-Georges, ont obtenu le prix du mérite pour leurs bons résultats scolaires, et le bon esprit dont elles font preuve. C’est un exemple à suivre pour les jeunes et autres élèves de Comblanchien.
Et maintenant, projetons-nous dans l’avenir, avec la jeunesse bien sûr, et les pompiers de demain. En effet, depuis le 1° janvier dernier, à l’initiative du chef de Corps, et d’un certain nombre de sapeurs-pompiers, une section jeune de sapeurs-pompiers a été créée. Elle comprend cinq filles et trois garçons. Cette décision est vivement applaudie. Il est bon, effectivement, d’inculquer aux jeunes, ces valeurs que sont la générosité, la solidarité, et le dévouement envers autrui.
Le C.P.I de Comblanchien a participé à 33 interventions : trois incendies, quatre accidents de la circulation, trois accidents du travail, huit secours à personnes, quinze opérations diverses. Le maire insiste sur le fait que tous les membres du C.P.I. sont bénévoles, avec tout ce que ce mot signifie, au niveau familial, congés sur lesquels sont pris le temps nécessaire à la formation, indispensable de nos jours.
En 2004, 360 heures de formations ont été dispensées, récompensées par des diplômes remis au sergent Bernard Chaume qui s’est particulièrement distingué (il a effectué deux stages, dont l’un de formateur) au sergent Denis Faivre, au caporal-chef Thierry Saunois, et au sapeur Pascal Seuillot, tous applaudis généreusement .Le C.P.I. de Comblanchien compte treize membres, dont trois nouveaux arrivés en 2004,et, parmi eux un sapeur-pompier professionnel du centre Nord de Dijon.
Le programme de la soirée se termine par le palmarès obtenu par ceux qui oeuvrent depuis quelques années au fleurissement de la commune. Là aussi, le palmarès est éloquent. En 2003, sur le thème des vieux outils de jardin, organisé par les petits Jardiniers, ces derniers ont obtenu le premier prix au niveau départemental, et aussi le premier prix au niveau de la région Bourgogne. En 2004, ils se sont classés deuxième, le concours portant sur les plantes grimpantes.
Quant au fleurissement communal, la commune de Comblanchien s’est classée cinquième au niveau des communes de 500 à 1000 habitants en 2003, et quatrième en 2004.
C’est l’heure maintenant de récompenser les habitants qui font un effort particulier pour fleurir balcons, cours et autres habitations. Les prix ont été décernés dans l’ordre suivant : Danielle Balestra, Gilbert Basso, Monique Blondan, Max Caslani, Elio Fistarol, Gérard Gaugey, Josèphine Lavina, Marie-Claire-Remillet, Stanislas Miras et Pascal Tietto.
Et bien entendu, la soirée s’est terminée par le verre de l’amitié offert par la commune.

J Cortot

24 décembre 2004

NOTRE DOYEN RECHERCHE UN CONSCRIT VIGNERON

Notre doyen, Armand Julien vient de fêter ses 97 ans, et toujours en bonne forme! A cette occasion, il recherche donc un conscrit, lui aussi vigneron en Côte d'Or, que le labeur de la vigne et le bon vin ont maintenu en bonne santé!