Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2014

70ème anniversaire de la nuit du 21 août 1944

comblan1.jpgComme toute cérémonie décennale, Comblanchien a célébré, avec faste, le 70° anniversaire de la nuit tragique du 21 août 1944. En effet, à cette occasion, plus de 300 personnes avaient répondu à l'invitation de la municipalité.

Après l'appel des noms des huit victimes, et du sinistre bilan de cette nuit d'horreur, le maire de Comblanchien, Didier Toubin, a retracé, par l’intermédiaire du témoignage de madame Pascal, fille de Blaise Lieutard, sauvagement assassiné sous les yeux de sa famille, ce que fut cette nuit qui aurait pu être une belle nuit d'été,où chacun attendait cette libération que l'on sentait proche, cauchemar inoubliable qui a laissé des traces indélébiles chez les plus anciens du village.

La minute de silence, et le dépôt des très nombreuses gerbes sont des moments forts des cérémonies. Mais, lorsque la chanteuse Magali Goblet de Dijon a interprété à cappella la Marseillaise et le Chant des Partisans, les visages se sont chargés de beaucoup d'émotions

Puis ce fut au tour d'Axelle et Lucy, élèves de l’école communale de lire le poème de Pierre Rousseau « Ode à Comblanchien » qui fut présenté au théâtre de Beaune en septembre 1944.

comblan19.jpgPour terminer, les participants ont été invités a visiter l'exposition consacrée à cette nuit tragique qui se tenait à la salle des fêtes. Des documents provenant des archives municipales, photos de particuliers, journaux d'époque, témoignages montrant ce que fut cette nuit d'horreur, et la vie au village sous l'occupation allemande étaient exposés, ainsi que quelques armes et objets des différents belligérants, ainsi qu'un mannequin.

Cette exposition qui s'est poursuivie pendant trois demi journées a été fréquentée par plus de 140 personnes.

Pour rehausser ce 70° anniversaire, et replacer l’événement dans son cadre historique, la municipalité avait fait appel a une association dijonnaise collectionnant les véhicules militaires américains . C'est ainsi, que stationnaient dans la parc municipal : dodges, camions divers montés par leurs servants en tenue d'époque, les célèbres Gis. Certains mimaient le règlement de la circulation sur la RD 974 au grand étonnement des automobilistes qui passaient !. Une jeep stationnait à côté du monument commémoratif, et une ambulance devant la mairie

Deux véhicules militaires allemands d'époque, très bien restaurés par le garage Lefebvre de Serrigny, stationnaient également dans le parc.

Au parc municipal, le maire a remercié les organisateurs de cette cérémonie et la foule nombreuse venue se souvenir de ces terribles épreuves! De courtes allocutions ont été prononcées par monsieur Olivier Huisman sous-préfet de Montbard (les personnalités régionales n'étant pas libres!!) et monsieur François Patriat président du conseil régional.

La soirée s'est terminée par un succulent apéritif dînatoire dans la douceur d'une belle journée d'été.

Assistait aussi, malgré son grand âge, madame Germaine Ménassol, 22 ans en 1944, blessées à l’épaule, alors qu'elle était cachée avec sa famille et son bébé dans la vigne située à côté de la salle des fêtes. Le livre commémoratif lui a été offert par le maire Didier Toubin.

Assistaient à cette cérémonie, entre autres :

Monsieur Olivier Huisman, sous-préfet de Montbard, Alain Suguenot, député-maire de Beaune, les élus régionaux des cantons de Beaune, Nuits St Georges, les maires du canton, la gendarmerie, les conseillers municipaux, une délégation des sapeurs-pompiers, de nombreuses personnalités des anciens combattants et les associations patriotiques et leurs 25 portes- drapeaux, l'abbé Frot desservant la commune etc..

 

 

Jacky Cortot

21 août 2013

COMMEMORATION DE LA NUIT DU 21 AOUT 1944

 

21 082013 490.JPGComblanchien a commémoré pour la 69ème fois l’anniversaire de la nuit tragique du 21 août 1944.

C'est par l'appel du nom des huit innocentes victimes, et la façon odieuse dans laquelle elles ont trouvé la mort, que le maire de Comblanchien  Pierre Blondan a commencé son allocution. Il a rappelé aussi les raisons pour lesquelles le drame a eu lieu, entre autres, la fidélité  profonde du village aux idées républicaines et patriotiques, qui était  pour les autorités allemandes un « village terroriste »

 

Cette année,c'est un hommage particulier qui a été rendu aux victimes, aux rescapés de la tragédie, chez lesquelles le souvenir est impérissable, a tous ceux qui ont œuvré, difficilement, à la reconstruction du village, sans oublier l'indispensable réconciliation franco allemande.

Hommage particulier aux portes- drapeaux, ces messagers de la mémoire, qui honorent tous les ans cette cérémonie du souvenir.

 

Après le dépôt de gerbes, la minute de recueillement devant le monument, l'audition de l'hymne patriotique, et le Chant des Partisans, les participants ont été invités au traditionnel vin d'honneur.

 

Etaient présents :

:Le directeur de cabinet du Préfet de la Côte d'Or.

 Alain Suguenot député de la ciconscription.

 Pierre-Alexandre et Jean-Claude Robert, maires et conseillers généraux.

 Des élus régionaux des cantons de Beaune.

 Des maires du canton.

 La gendarmerie.

 Des conseillers municipaux.

 Une délégation de sapeurs pompiers.

 De nombreuses personnalités des anciens combattants et associations patriotiques.